Chimie

Mesures d’impédance appliquées à l’électrochimie « niveau 1 débutant »

Les chercheurs, ingénieurs ou techniciens amenés à étudier dans leur milieu professionnel la cinétique des réactions électrochimiques dans différents domaines mettant en jeu une interface métal/ électrolyte (corrosion, production ou stockage d’énergie, électrosynthèse, procédés et capteurs électrochimiques…) vont pouvoir développer des compétences théoriques et expérimentales grâce à cette formation sur la mesure de l’impédance électrochimique, l’outil de base pour étudier la cinétique en électrochimie.

OBJECTIFS ET COMPÉTENCES VISÉES

  • Démystifier et maîtriser l’instrumentation et la mesure d’impédance en
    électrochimie.

 

  • Acquérir les bases de leur interprétation en termes de processus élémentaires
    (réactions électrochimiques, transport de matière).

CONTENU DU PROGRAMME

  • Instrumentation-Méthodologie (Kieu NGO)
    TP : Mesure de l’impédance d’un circuit équivalent

 

  • Impédance et cinétique (Hubert PERROT)
    TP : Etude de la décharge des ions nickel dans la solution de Watts

 

  • Application de la mesure d’impédance à la corrosion (Hisasi TAKENOUTI)
    TP : Application de la mesure d’impédance à la corrosion

 

  • Analyse de diagrammes/Interprétation (Bernard TRIBOLLET)
    TD : Analyse de résultats expérimentaux en rapport avec le cours.

 

  • Application de la mesure d’impédance aux batteries (François HUET)
    TP : Mesures d’impédance d’une batterie sous régime potentiostatique ou
    galvanostatique

PÉDAGOGIE, MÉTHODE ET OUTILS

Cours, TD et TP en binôme

LES POINTS FORTS DE LA FORMATION

Formation unique en France
Expertise et disponibilité des intervenants
Formule : 3 cours différents le matin et TP l’après-midi

Catégorie de l’action de développement des compétences:
(Article L6313-1 du Code du Travail)

Action de formation

Thématique : Chimie
Responsable(s) pédagogique(s) :
Kieu NGO

Organisation et Durée :
Cinq jours consécutifs / 35 heures

Effectifs : Min 6 pers. / Max 10 pers.

Tarifs : 2 300 €

Lieu :
Campus Pierre et Marie Curie – Paris (Jussieu)

Calendrier : du 23 au 27 mars 2020

Public :
Chercheurs, techniciens, techniciens supérieurs chargés d’étudier différents problèmes d’électrochimie interfaciale, en particulier de corrosion ou de stockage d’énergie, et ayant une bonne connaissance des bases de l’électrochimie.

Pré-requis :
Bonne connaissance des bases de l’électrochimie.

Documents : Supports de cours

Évaluation et validation :
Attestation de fin de formation et de compétences

Possibilité de sessions sur-mesure

Parcourir les formations en Chimie