Alumni

les anciens stagiaires de la Formation Continue

Les alumni de la formation continue : une communauté internationale de talents. La formation continue de Sorbonne Université (UPMC) développe depuis février 2009 le réseau de ses anciens stagiaires.

Tout au long de leur parcours professionnel, les stagiaires de FC peuvent bénéficier de l’accompagnement de Sorbonne Université. Ils cultivent ainsi leurs liens au sein du même réseau et peuvent s’impliquer dans la vie de l’université.

L’association des anciens stagiaires de la formation continue de l’UPMC s’est réunie le 16 mai 18 afin de changer ses statuts et élire son nouveau bureau pour devenir l’association des Alumni de la formation continue de Sorbonne Université (SU)

ASIR : Alumni Sorbonne-Université International Réseau FC-SU,

avec pour objet de :

  • créer un réseau des anciens stagiaires
  • permettre aux collaborateurs, des entreprises créées par les anciens stagiaires ou des entreprises où ils sont en poste,  d’accéder aux formations continues de SU
  • permettre les échanges entre anciens et/ou entre entreprises
  • promouvoir les formations de SU
  • faciliter l’accès à l’emploi
  • organiser des rendez-vous privilégiés : manifestations, séminaires et conférences ou évènements

Soyez nombreux à adhérer!!!     Contacts : toufik.salem@laposte.net (président) et saadia.ayadi@gmail.com (trésorière)

Saadia AYADI, Cheffe de projets informatiques Prestations/Activités (Petite Enfance, Enfance, Jeunesse, Sports, Conservatoire) et Ecoles Numériques à la Mairie de Nanterre

« Du secteur marchand à l'initiative utile : Un parcours informatique au service de la collectivité.
Actuellement, ingénieure titulaire à la Mairie de Nanterre au sein de la DSIT, j’occupe la fonction de cheffe de projets informatiques Prestations/Activités (Petite Enfance, Enfance, Jeunesse, Sports, Conservatoire) et Ecoles Numériques. Ce poste est une reconnaissance de ma structure dans la fonction publique territoriale suite à la réussite du concours externe d’ingénieur territorial option Systèmes d’Information et Communication. Cette réussite est le fruit d’une validation des acquis de l’expérience (VAE) et de l’obtention d’un master Sciences et Technologies obtenu à l’UPMC devenu Sorbonne-Université.
L’évolution de mon métier a été programmée par un plan de formation continu et sélectif : diplômée d’un DUT Génie Électrique et Informatique industrielle, ma carrière a commencé en qualité de technicienne informatique en 1995 en exerçant dans le privé chez un important éditeur de logiciel de gestion de projets : Sciforma, depuis 2008 j’ai pris mes responsabilités dans la Fonction Publique.
Ainsi j’ai été amené progressivement à travailler autour de la gestion de projet informatique, et la préparation du master m’a permis d’acquérir une bonne connaissance des techniques managériales, de la gestion de projets, la capacité de travailler en transversalité, de mettre en œuvre une veille stratégique et juridique qui permet de collecter, traiter, analyser et diffuser des informations à valeur ajoutée au niveau du territoire. »

Aurore Douchet, Spécialiste Produit pour la division Hépatite C (HCV) d’AbbVie, nous raconte son expérience du premier parcours qualifiant en hépatologie orienté Hépatite C à la Sorbonne Université.

« Je travaille depuis 2 ans comme Spécialiste Produit pour la division Hépatite C (HCV) d’AbbVie. Mon activité consiste à informer les professionnels de santé de la région des Haut-de-France sur nos médicaments. Je suis titulaire d’une Maîtrise de biologie cellulaire et neurophysiologie.
Cette formation « parcours qualifiant en hépatologie orientée hépatite C », organisée par la prestigieuse institution Sorbonne Université, est une première dans le monde de l’industrie pharmaceutique, donc chez AbbVie. Pour moi, c’est une chance d’avoir suivi une formation assurée par 12 experts français parmi les meilleurs du domaine et créée spécialement pour nous, collaborateurs AbbVie. Cette formation de 3 jours s’inscrit aussi dans la volonté d’AbbVie d’acquérir une vision large du problème de l’Hépatite C pour espérer participer à l’élimination de cette maladie à l’horizon 2025.
A titre d’exemple, nous avons eu une conférence sur les populations particulières atteintes par l’Hépatite C et une autre sur l’éducation thérapeutique des patients. Cela nous aide à mieux comprendre les réalités quotidiennes que rencontrent les médecins, et être encore plus pertinents dans nos échanges sur l’accompagnement des patients.»